| Aspect mental | Aspect physique  | Aspect technique  |
 

Les facteurs de performance
Aspect mental

« Le but de la psychologie du sport est d'aider à optimiser les performances. C'est un outil qui peut s'avérer fantastique, à condition de bien s'en servir. Il faut simplifier les choses et non les compliquer. En fait, très peu de golfeurs savent comment penser sur le parcours ».

« Il n'est pas idéal pour un golfeur de rester concentré pendant toute la durée de sa ronde. Personne ne peut rester attentionné sans arrêt pendant 4 heures sans que la qualité de sa concentration n'en soit affectée. Les golfeurs doivent donc apprendre à gérer leur concentration simplement en l'utilisant aux moments appropriés ».

Entre '97 et '99 Maurice a réalisé une maîtrise scientifique en psychologie du sport qui visait à explorer un sujet à la fois très important et peu connu. La partie mentale du jeu au golf. Ses études dans le domaine et son mémoire rédigé à partir de la collaboration de 20 professionnels du circuit PGA European Tour (dont 7 vainqueurs), lui ont permis d'acquérir des connaissances précieuses dans ce département.

Afin d'améliorer les performances, il a élaboré un programme spécial pour les golfeurs. Peu importe qu'ils soient professionnels de haut niveau ou amateurs, ils pourront profiter de certains principes durables, faciles à utiliser et très efficaces. Parmi ses « petits secrets », il croit entre autres au bienfait pour les golfeurs, de savoir quand et comment utiliser leur plein potentiel de concentration. 

Vous pouvez ici consulter 4 articles qui ont été écrites par Maurice et qui sont apparus à l'époque dans Golf Suisse, le magazine officiel de la fédération Suisse de golf :

  1. Visualisez vos coups

  2. Les pensées parasites

  3. Une question de confiance

  4. La zone optimale de performance

Visualisez vos coups

Votre jeu manque-t-il de régularité? L'une des techniques mentales parmi les plus efficaces afin d'aider à améliorer les performances au golf est l'utilisation de l'imagerie mentale, aussi appelée la visualisation. Cette méthode est une pratique courante pour la majorité des golfeurs professionnels, et les joueurs amateurs auraient aussi avantage à l'employer. Que vous vouliez rentrer un putt de 6 pieds (2 mètres) ou encore effectuer un coup de départ de 240 yards au milieu du fairway, le fait de visualiser la trajectoire que vous désirez donner à votre balle vous aidera à réussir votre coup. En créant une image de ce que vous voulez accomplir, votre cerveau envoie à votre corps un message précis de ce qu'il doit accomplir, ceci fait partie du processus de programmation.

Tentez l'expérience lorsque vous ferez vos prochains parcours. Avant d'exécuter chaque coup, placez-vous derrière votre balle et tentez d'imaginer la trajectoire de celle-ci jusqu'à l'atteinte de la cible choisie. « Voyez » votre balle s'envoler dans le ciel, bondir sur le green et rouler dans le trou. Au début, cet exercice sera difficile à réaliser et vous demandera un effort de concentration considérable. Par contre, si vous persévérez dans cette pratique, la visualisation deviendra plus facile à réaliser et fera partie intégrante de votre routine. Plus l'image que vous vous ferez du vol de la balle sera claire et précise, plus vous aurez de chances de réussir votre coup.

Soyez toutefois conscient de vos limites personnelles. Il ne vous servira à rien, par exemple, de visualiser un coup de départ de 280 yards si vous ne dépassez normalement pas les 190 yards. N'oubliez pas que même si elle ne vous permettra pas à elle seule de réussir tous vos coups, l'utilisation de la visualisation vous aidera à améliorer votre jeu. Vous verrez, vous en serez surpris!

Les pensées « parasites »

« Ha non! J'ai raté mon coup, je n'étais pas concentré ». Cette phrase nous la percevons fréquemment provenant de la bouche d'un golfeur venant d'exécuter un coup dont il n'était pas satisfait. La réalité est que le golfeur en question a probablement raison, car une mauvaise concentration est à l'origine d'un grand nombre de coups ratés.

Mais qu'entendons-nous exactement par la concentration? Être concentré signifie que votre attention est dirigée sur ce que vous voulez accomplir, au moment même de le faire. Par exemple, pour une concentration optimale, 100% de votre attention serait centrée sur votre coup à jouer lors de son exécution. Très logique, vous direz! Oui, mais ceci n'est pas nécessairement facile à réaliser. Tant pour les golfeurs débutants, les joueurs intermédiaires que pour les meilleurs professionnels, il n'est pas toujours évident de garder sa concentration intacte car un nombre inimaginable de pensées « parasites » peuvent venir agir comme obstruction. En réalité très peu de golfeurs sont réellement bien concentrés au moment où ils s'élancent sur la balle. Voici quelques exemples de ces pensées « parasites ».

Débutants : « Il y a plein de gens qui me regardent, j'espère que je ne vais pas rater mon coup ».

« D'autres golfeurs attendent derrière moi, je dois vite jouer ».

Intermédiaires : « J'espère que je ne taperai pas dans l'eau comme la dernière fois ».

« Je ne peux pas me permettre de rater ce coup, je suis déjà à 4 au-dessus du par après seulement 2 trous ».

Professionnels : « Je dois mettre cette balle au drapeau, je n'ai qu'un coup d'avance sur les 3 suivants ».

« Ce putt pour le birdie doit rentrer, j'en ai déjà manqué 2 jusqu'à maintenant ».

Il est normal que ce genre de pensées surviennent pendant une partie, mais il faut les chasser de votre tête au moment exact d'exécuter vos coups. Peu importe si ces pensées sont positives ou négatives, elles détournent votre attention du coup à jouer. Pour vous aider, efforcez-vous de visualiser la trajectoire que vous voulez donner à votre balle juste avant de vous apprêter à jouer.

Une question de confiance

Georges est un golfeur qui possède un handicap de 9 et joue en moyenne 3 rondes par semaine, mais ses pointages sont très irréguliers. Lors d'un bon jour, il peut jouer aussi bien que 75. Par contre lors de ses mauvaises parties, ses scores se situent plutôt au-dessus des 90. En fait, lorsqu'il réalise de bons résultats sur les premiers trous il se dit : « Aujourd'hui tout va bien, ce sera un bon jour » et se sent en confiance. Il est persuadé qu'il jouera une bonne partie et c'est ce qui se produit. Toutefois, s'il enregistre de mauvais pointages au début de sa ronde il a tendance à perdre sa confiance et à se dire : « Aujourd'hui c'est un mauvais jour, rien ne fonctionne ». Il continue de mal jouer et termine ses 18 trous avec un score final très élevé.

Tout comme Georges, beaucoup de golfeurs laissent les résultats du début de ronde influencer leur niveau de confiance. Les recherches scientifiques ont démontré que les golfeurs qui réussissent à garder leur niveau de confiance élevé vont mieux performer. Il y a des golfeurs dont la confiance est si fragile qu'ils se disent déjà après un coup de départ raté au 1er trou : « Aujourd'hui ça va aller mal!».

Le meilleur conseil que je peux vous donner est d'apprendre à jouer dans le présent. À l'instar de Georges, plusieurs golfeurs font l'erreur lorsqu'ils sont sur le parcours de diriger leurs pensées soit dans le passé, soit dans le futur ou bien les deux :

« J'ai raté mon 1er coup de départ ». « Aujourd'hui ça va aller mal ».

« Déjà j'ai fait 3 doubles bogeys ». « Je ne jouerai pas mon handicap ».

« J'ai tapé mon coup dans l'eau ». « Je ne pourrai pas faire mieux qu'un bogey ».

« J'ai raté tous mes putts courts ». « Vais-je finir par en rentrer un? ».

Lors de vos prochaines parties, prenez comme résolution d'essayer de ne plus penser aux coups déjà joués, ni aux scores déjà réalisés ou ceux à venir, jouer simplement un coup à la fois. Approchez chacun de ceux-ci avec une attitude positive, comme si vous saviez que vous alliez les réussir. N'oubliez pas de visualiser la trajectoire que vous désirez donner à votre balle. Vous ne pouvez rien faire de plus que de donner le meilleur de vous-même sur chaque coup. Des mauvais jours il y en aura toujours, mais ceux-ci seront moins mauvais et nombreux si vous persistez à approcher chaque coup avec une attitude positive.

La zone de performance optimale

Vous connaissez sûrement parmi vos collègues de jeu, des golfeurs qui semblent toujours mieux jouer lorsque la pression est forte. D'autres, par contre, ont tendance à constamment s'écrouler dans les moments importants. Certains golfeurs n'arrivent pas à taper une balle droite au driving range, mais quelques minutes plus tard, sur le parcours, ils réussissent à trouver le fairway avec la plupart de leurs coups de départ. À l'inverse, il y en a qui réussissent à bien frapper la balle à l'entraînement mais lorsqu'ils se retrouvent pour une partie importante, ils semblent perdre leurs moyens. En fait chaque personne possède sa propre zone de performance optimale.

Même si le niveau de stress nécessaire à l'atteinte de la zone optimale peut varier d'un individu à l'autre, un manque de défi, tout comme un excès de stress, mènent à de piètres performances.

Au golf, la majorité des mauvais résultats sont causés par un stress trop grand. Afin de vous démontrer comment la pression peut affecter la performance voici un exemple simple : Imaginez une poutre de bois de 6 pouces (15 centimètres) de largeur, de 30 pieds (10 mètres) de longueur, installée à un pied et demi (50 centimètres) du sol et sur laquelle vous devez marcher sur toute sa distance. Maintenant, supposez que la poutre se situerait à 30 mètres du sol. La majorité des gens réussiraient l'exploit dans le premier cas et échoueraient dans le deuxième (s.v.p. ne pas tenter l'exercice à la maison!). Pourtant même si la tâche à exécuter est identique, elle sera beaucoup plus difficile à réaliser en situation de stress énorme, parce que notre concentration sera déviée sur les conséquences qu'entraînera une chute. Le même principe s'applique au golf. Lorsque la pression est trop forte (ou encore que la motivation n'est pas assez grande), votre concentration n'est pas suffisamment centrée sur la tâche à effectuer.

Afin de vous aider à vous rapprocher de votre zone de performance optimale, peu importe l'enjeu, visualisez la trajectoire que vous désirez donner à votre balle et efforcez-vous de garder votre concentration sur l'exécution du mouvement qui vous amènera à réaliser ce coup.

‌  Accueil - Biographie ‌  Facteurs de performance - Mental  - Physique  - Technique  ‌ 
 ‌  Livre  ‌  Témoignages  ‌   École de golf   ‌  Coordonnées ‌  Courriel  ‌

2011 © Copyright Maurice Duhamel  ‌  Conception Web Design Michel Morin